vendredi 2 octobre 2015

La question du siècle: réponse de Justin Trudeau, du Parti Libéral du Canada


Nous avons posé le 8 septembre dernier la question du siècle aux candidat.es de Papineau afin de connaître leur programme en matière d'énergie et de changements climatiques.
Nous publions cette semaine les réponses, par ordre de réception.

Voici la réponse de

Justin Trudeau, du Parti Libéral du Canada


Si je deviens premier ministre, je participerai à la conférence des Nations Unies sur les changements climatiques en décembre 2015, et inviterai tous les premiers ministres provinciaux à se joindre à moi. Une réunion des premiers ministres sera ensuite organisée afin que nous puissions définir ensemble un cadre d’action pour lutter contre les changements climatiques. Au coeur de cet effort figurera la création d’objectifs nationaux de réduction des émissions qui tiendra compte de l’impact catastrophique qu’aurait une augmentation de plus de deux degrés, ainsi que de la nécessité d’une contribution du Canada aux efforts engagés pour éviter que cela ne se produise. Dans le cadre d’un accord sur la réduction des émissions conclu avec les provinces et les territoires, nous octroierons un financement pour les aider à atteindre ces objectifs.

Une décennie du régime Harper a considérablement érodé la confiance des Canadiennes et des Canadiens en leur gouvernement en matière de protection environnementale. Les libéraux lanceront  immédiatement un examen public des processus d’évaluation environnementale en vigueur au Canada. En se fondant sur les résultats de cet examen, un gouvernement libéral annulera les modifications apportées à ces processus par M. Harper et en instaurera un nouveau qui sera exhaustif, équitable et se déroulera en temps opportun afin de:
  • réinstituer une surveillance rigoureuse et des évaluations environnementales dans les domaines qui relèvent du fédéral;
  • garantir que les décisions se fondent sur des faits et sur des données scientifiques et probantes, et qu’elles sont dans l’intérêt du public; et
  • donner aux Canadiens intéressés des moyens d’exprimer leurs opinions, et à des spécialistes la possibilité de participer utilement aux processus d’évaluation. 
Un gouvernement libéral supprimera graduellement les subventions accordées à la production de combustibles fossiles. Nous collaborerons avec les États-Unis et le Mexique pour mettre au point une entente ambitieuse sur l’énergie propre et l’environnement qui s’appliquera dans tout le continent nord-américain. Nous ferons également un investissement dans l’infrastructure verte. Nous consentirons un financement ciblé dans les infrastructures et les systèmes résistants aux intempéries pour protéger la population, comme les barrages et les digues, ou encore le renforcement de réseaux énergétiques, visant à assurer une protection contre les incendies de forêt et les inondations.

--

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire