dimanche 29 janvier 2017

CONNECTO

Des ateliers créatifs et ludiques dans Villeray-Saint-Michel



Venez vivre une expérience de connexion à la nature pour vous dégourdir les jambes, vous émerveiller devant la beauté de la neige et rencontrez vos voisins! 

Les 5 et 19 février, rendez-vous au bistro du Patro Le Pevrost à 14h. 
Au programme : jeux pour se rencontrer, créations artistiques dans la neige, ballade dans les ruelles et découverte de la science des flocons. En fin d’atelier, réchauffez-vous autour d’une collation et d’un cidre chaud !

ET C'EST GRATUIT!

Eventbrite : http://bit.ly/2iWbm7p


Cette série d'atelier est financée par WWF-Canada, en partenariat avec l'Écoquartier Villeray,
l'Écoquartier Saint-Michel et Villeray en Transition

lundi 5 septembre 2016

Retour sur notre expérience au Forum social mondial : la culture et le mouvement Transition


La culture et le mouvement Transition au Forum social mondial





En tant que montréalais actif au sein des initiatives locales de transition, la tenue du Forum social mondial (FSM) dans notre ville la semaine dernière - (première rencontre tenue dans l’hémisphère nord) - fut l’occasion idéale de discuter de la culture de transition avec des praticiens, chercheurs et adeptes du Québec, du Canada et d’ailleurs au monde, et ce, sans devoir voyager :). 


En mars dernier, une rencontre de remue-méninges s’est tenue portant sur le genre d’activité pouvant être organisée à l’occasion du FSM. Autour de la table se trouvaient des représentants de divers projets, organismes et initiatives de transition, dont Villeray en Transition et Transition NDG [les deux principaux organismes de quartier du mouvement Transition montréalais], Loco [la nouvelle épicerie écologique zéro déchet de Montréal et la première en son genre au Québec], L’Accorderie [le réseau principal du Québec en matière d’échanges de services], Jardins sans frontières [une entreprise sociale de permaculture] ainsi que la Coalition Climat Montréal [organisme travaillant avec les élus municipaux afin de concevoir et de mettre en œuvre un plan de « descente énergétique » pour la Ville]. Effectivement, c’était un mélange de gens porteurs d’une certaine expérience et d’un savoir-faire intéressant sur la pratique de la transition écologique. Ils désiraient capitaliser sur la tenue du FSM dans leur ville pour tenter de consolider un réseau de Villes en transition au Québec.



    Première rencontre en mars

Au fil de plusieurs rencontres s’est dégagé le projet d’une activité bâtie sur les trois piliers de la culture de la transition : « L’esprit, le Cœur et les Mains »


      Le programme et la structure de l’activité

L’équipe ne se doutait pas que le jour de l’événement elle accueillerait plus de quarante participants, dont une personne qui venait d’aussi loin que de l’Antarctique ! 

On commença la rencontre avec le chapitre « Esprit de la transition », incluant une mise en contexte du mouvement des Villes en transition en rapport avec les deux discours dominants en études des transitions, soit les approches managérial-technocentric et eco-centric radicale[1]. Ce chapitre présentait aussi les recherches universitaires dont font l’objet les Villes en Transition canadiennes, notamment le travail important du professeur Blake Poland de l’Université de Toronto, dont l’équipe a étudié le mouvement au Canada sur une période de trois ans[9]. Finalement, le concept de la résilience communautaire fut présenté aux participants par la technique de discussion « bocal à poisson », en utilisant l’expérience pratique de Transition Guelph et de Sherbrooke en Transition, deux initiatives canadiennes. 


    Au cours de la partie « Esprit » de l’activité

De « l’esprit », on passa ensuite au deuxième pilier de la culture de transition, « le coeur ». Se basant sur son propre parcours et son expérience pratique, l’équipe de Transition NDG a créé des interventions sur la déontologie, la pratique de la communication non violente ainsi qu’un exercice de visualisation.

On a ensuite fait place au troisième pilier, «  les mains  ». Loco, Transition NDG et Villeray en Transition ont présenté leurs projets de quartier, dont Incroyables comestibles et La Remise [une bibliothèque communautaire de partage d’outils et de savoir-faire] pour n’en nommer que deux.

En général, et malgré le peu de temps et de ressources qu’ont eu les organisateurs pour préparer l’activité, le niveau de participation et la qualité des échanges ont dépassé toutes nos attentes !

Voici une petite liste des faits saillants que j’ai retenus des échanges et discussions qui ont été partagés :

· L’importance pour la pratique de la transition de prendre en compte les divers discours sur la transition et leurs articulations théoriques respectives.

· Le besoin de mieux identifier et de mieux comprendre les aspects déterminants du système dominant (on a parlé de violence, de vulnérabilité, et d’exclusion raciale au sein même du mouvement de transition) ainsi que les occasions d’agir qui se présentent alors que le mouvement étend sa sphère d’influence sur la politique municipale [plus particulièrement à Montréal]. Ainsi, il importe d’identifier les éléments politiques avec lesquels le mouvement doit tisser et nourrir des liens [s’il en est].

· Le besoin pour le mouvement d’aborder de façon concrète son problème d’exclusion sociale, c’est-à-dire son manque d’hétérogénéité démographique. Une piste intéressante à cet effet serait de parler non seulement de résilience mais surtout aussi de vulnérabilité afin de mieux comprendre les liens entre ces deux facettes, leur dynamique ainsi que leurs constructions sociales.

· Le besoin pour le mouvement de considérer comment il se comportera devant la violence et la marginalisation exercées par le système dominant sur les citoyens et communautés les plus vulnérables et qui sont au premier rang des luttes sociales et environnementales. En ce sens, une stratégie de transition plus ouverte pourrait être requise [militantisme direct, engagement politique et pratiques quotidiennes inhérentes à la culture de transition].

· Les travaux et expériences de Villeray en Transition et de Transition NDG doivent être partagés avec d’autres individus et groupes montréalais [et d’ailleurs] désirant amorcer des initiatives citoyennes de transition dans leurs quartiers [MileX, St-Henri, Rosemont].

· L’utilité d’une croissance du mouvement dans les arrondissements montréalais, qui renforcerait la vision populaire citadine sur laquelle s’appuie le mouvement pour une ville carboneutre, et nourrirait à la base le plan de décarbonisation (descente énergétique) sur lequel travaille la Coalition Climat Montréal.

· L’existence d’une occasion évidente de faire profiter les contacts de réseautage réalisés au cours et à la suite de l’activité pour mieux catalyser le réseau Québec en transition.

· Finalement, mais de toute aussi grande importance, il semble y avoir une demande et un besoin de développer la structure « Esprit, Cœur, Mains » pour tenir d’éventuelles activités, ateliers, conférences et peut-être une formation holistique ?


À mon sens, il y a de quoi être fier de la façon dont les acteurs du mouvement local ont saisi l’occasion inspirante fournie par le Forum social mondial lors de son passage à Montréal !



    Réseautage

Un gros merci à tous ceux qui se sont impliqués. Avec beaucoup d’enthousiasme j’espère que cet événement sera le précurseur de plusieurs nouvelles collaborations et qu’il représente le début d’une belle aventure qui nous permettra de diffuser, de renforcer et de bâtir ensemble le mouvement de la transition à Montréal, au Québec et au Canada.


    Le comité organisateur, de gauche à droite : Kathryn, Jane, Maureen, Dany, Martine, Gorana,        Joey et Émanuèle


Par: 
Joey El-Khoury
Candidat au doctorat, Université de Montréal
Professeur, HEC Montréal / McGill University
Cofondateur, Jardins sans frontières
Membre du comité de coordination, Coalition Climat Montréal





------------------------------------------------------------------
[1] Audet, René (2013)



mardi 24 mai 2016

La Transition au cinéma

Le film Demain arrivera sur nos écrans le 27 mai. Il parle notamment du mouvement de Transition et c’est un véritable phénomène en France avec plus d’un million d’entrées. Participez à le faire connaître autour de vous. Il parait que les gens qui ne sont pas encore engagés l'adorent.

https://www.youtube.com/watch?v=hNDQWyWlZAA&feature=youtu.be

De nombreuses séances seront suivies de périodes d’échanges, notamment:

Au Cinéma Beaubien:
  • Vendredi 27 mai 18h45 :
    Blaise Rémillard de Villeray en transition
  • Dimanche 29 mai 13h45 :
    Louise Lacroix de la Société écologique horticole de Villeray (SEHV), avec Partage ta terre
  • Dimanche 29 mai 18h45:
    Diane Gariépy du Réseau Transition Québec
Au Cinéma Quartier Latin:
  • Vendredi 27 mai soir :
    Serge Mongeau du Réseau Transition Québec
  • Samedi 28 mai pm :
    Hamid Maiza du projet Monnaie locale pour Montréal (Villeray en transition)
  • Dimanche 29 mai soir :
    Sylvie Robert du Réseau Transition Québec

Cinéthique Villeray termine la saison en grand!

Pour clore une première année de projections de documentaires reliés à l’environnement et aux initiatives citoyennes, Cinéthique Villeray- Cinéma Politica présentera son 16e et dernier film le 6 juin prochain à 19h30 au Patro Le Prévost : Pipelines, pouvoir et démocratie, réalisé par Olivier D. Asselin (ONF).



Ce documentaire produit par Denis McCready et Colette Loumède (productrice exécutive), nous plonge au cœur des luttes citoyennes qui ont permis de freiner le projet de port pétrolier de TransCanada à Cacouna et qui se poursuivent à travers le Québec pour contrer le développement d’oléoducs par l’industrie pétrolière. Le réalisateur explore les différentes sphères de pouvoir dans notre société à travers 4 principaux protagonistes: l’ex-député péquiste au ministère de l’environnement Daniel Breton, l’environnementaliste fondateur de l’Association québécoise de lutte contre la pollution atmosphérique (AQPLA) André Bélisle, la citoyenne engagée Alyssa Symons-Bélanger que l’on a pu voir dans les médias enchainée aux clôtures de la raffinerie Suncor à Montréal, et Mikaël Rioux un militant pour la protection des cours d’eaux qui se dit pirate et partisan de l’action directe. Ce film important en phase avec les enjeux politiques et environnementaux actuels nous sensibilise sur les impacts des projets pétroliers et du pouvoir des mobilisations citoyennes. La tournée du film connaît un franc succès au Québec, soyez parmi les privilégiés à voir le film en échange d’une contribution volontaire et à discuter avec le réalisateur ! Un rendez-vous à ne pas manquer !!


Cinétique - Cinéma Politica Villeray est une initiative de citoyens bénévoles de Villeray en transition, en partenariat avec Cinéma Politica, l’Éco-Quartier Villeray et le Patro le Prévost. Le projet a vu le jour le 31 août à la première projection (jadis en collaboration avec le Labo de la Taverne Jarry). C’est environ 500 citoyens de Villeray et des alentours qui ont pu assister aux documentaires d’ici et d’ailleurs, récents et plus anciens, pour ensuite leurs pistes de solutions locales pour améliorer nos façons de vivre en communauté tout en protégeant notre bien commun que sont les ressources naturelles.

samedi 2 avril 2016

Une monnaie locale pour Montréal : conférence de Philippe Derudder suivie de la présentation du projet


Une monnaie qui, simplement en l'utilisant pour régler vos achats courants, favorise du développement écologique, économique et social... c'est possible?

Le mouvement des monnaie locales complémentaires prend de l'ampleur partout dans le monde (Chiemgauer en Bavière, WIR en Suisse, SOL en France, Calgary Dollar en Alberta, etc.)

Nous vous invitons donc à assister à la conférence de Philippe Derudder, auteur de plusieurs ouvrages sur la question. Cet événement sera aussi l'occasion de présenter l'état du projet de monnaie locale complémentaire pour Montréal. Le projet vous intéresse? Vous avez envie d'apporter votre contribution? Vous êtes curieux?




Venez nous rencontrer le samedi 9 avril à partir de 14h au chalet Normanville (7480 rue de Normanville)

mardi 2 février 2016

Le Brunch du siècle : sortons Villeray de l'ère du pétrole

MISE À JOUR DU 3 AVRIL 2016:
Consultez le bilan du Brunch du siècle au http://ocpm.qc.ca/sites/dev2015-v2.ocpm.qc.ca/files/webform/inscriptions/memoire_vet_eqv.pdf


========================






La population et les groupes de Villeray sont conviés au
Brunch du siècle pour réfléchir aux actions à porter afin de sortir le quartier de sa dépendance au pétrole. La consultation, à l’initiative de Villeray en transition et de l’Éco-quartier Villeray, marque la volonté citoyenne et communautaire à se prendre en main pour trouver des solutions face aux problématiques des énergies fossiles.

Détails sur l’activité
dimanche 21 février de 10h30 à 15h30
au Patro Le Prévost, 7355 Christophe-Colomb

L’activité débutera par un brunch-conférence et sera suivi par différentes activités de visualisation et discussions en groupe afin de trouver des solutions concrètes, ambitieuses et réalisables pour réduire la dépendance aux énergies fossiles dans Villeray. L’objectif visé est d'atteindre la neutralité carbone en 2042 à l’occasion du 400e anniversaire de fondation de Montréal.

Les conclusions de cette journée permettront aux organisateurs.trices de rédiger un mémoire pour la consultation de la Ville. Elles jetteront aussi les bases d'un plan de quartier pour lutter contre le réchauffement climatique.

Un contexte idéal
L’exercice arrive à point, alors que les dirigeants du monde se sont entendus à Paris pour limiter le réchauffement climatique en dessous du seuil des 2ºC, que la Communauté métropolitaine de Montréal s'oppose au projet de pipeline Énergie Est et que la Ville tient une consultation sur sa dépendance au pétrole (www.vertmtl.org). 

Horaire
10h30 - Accueil
10h45 - Brunch-conférence:
« Villeray: dépendant du pétrole? »
11h30 - Imaginer
« Vivre Villeray carbonneutre en 2042 »
Midi - Discussions collectives
« Enjeux et solutions pour un futur positif »
14h00 - Vision et engagement
« Où en serons-nous dans 25 ans? »
14h30 - Priorités
15h00 - Mot de la fin


Inscription
En ligne au http://tinyurl.com/brunch-villeray ou
Par téléphone au (514) 273-8535 #293.
Les participant.e.s sont invité.e.s à apporter un fruit pour compléter le brunch offert gratuitement par les organisateurs.trices.

Inscriptions Brunch du siècle