mardi 22 janvier 2013

L’agriculture urbaine à Montréal : la réponse des élus se fait attendre...

Villeray en transition est maintenant membre du Groupe de travail pour l'agriculture urbaine (GTAU), groupe qui a initié en 2011 l'immense mobilisation qui a menée à la consultation publique sur l'agriculture urbaine à Montréal en 2012. Comme les autres membres de ce groupe, nous attendons avec impatience la réponse de nos élus.

Voici le communiqué paru hier:

Communiqué de presse
Diffusion immédiate

L’agriculture urbaine à Montréal : les élu-e-s doivent passer à l’action !


Montréal, le lundi 21 janvier 2013- En 3 octobre 2012, l’Office de Consultation Publique de Montréal (OCPM) soumettait ses recommandations au comité exécutif de la Ville de Montréal
à la suite d’une consultation historique sur le rôle et le développement de l’agriculture urbaine (AU) à Montréal. Plus de trois mois après le dépôt de ce rapport, la Ville de Montréal n’a toujours pas pris position sur ces recommandations.

L’AU est fortement implantée sur l’île de Montréal, où elle est pratiquée par 51 % des ménages 1. Les 29 000 signatures amassées pour  déclencher le processus de consultation publique, les 1500 participant-e-s et les 103 mémoires déposés pendant cette consultation attestent de l’importance de l’AU pour les citoyen-ne-s de Montréal. Les Montréalais sont donc en droit d’attendre une réaction de leurs représentant-e-s élu-e-s dans les plus brefs délais.

L’agriculture urbaine comme outil de développement de Montréal

Une des principales recommandations du rapport porte sur l’intégration cohérente et systématique de l’AU aux outils de planification de Montréal. Alors que le Plan de développement de Montréal est en cours d’élaboration, et que de nombreux autres documents stratégiques2 le seront très prochainement, il devient impératif que la place de l’AU soit prise en compte par la Ville.

Dans son mot d’introduction au document préparé par la Ville en vue de la consultation publique3, le maire Tremblay affirmait que la consultation serait l’occasion « de dégager des possibilités de développement en cohérence avec les politiques de la Ville ». Le GTAU souhaite que cette affirmation se concrétise rapidement, par l’intégration de l’AU aux outils de planification de Montréal, tel que le recommande l’OCPM.

Une réaction attendue de la Ville
L’ampleur de la mobilisation citoyenne et l’urgence d’agir liée à l’élaboration actuelle de nombreux documents de planification commandent une attitude plus active de la Ville sur le dossier de l’AU. Aussi, le GTAU réclame que le comité exécutif prenne position publiquement sur les recommandations de l’OCPM et qu’il identifie un porteur de dossier responsable de voir à l’insertion de l’AU dans la planification de la Ville, et ce dans les plus brefs délais.

LE GTAU EST COMPOSÉ DE :
Action Communiterre, Alternatives, le Centre d’écologie urbaine de Montréal, le Marché Solidaire Frontenac, le CRAPAUD (Collectif de Recherche sur l’aménagement paysager et l’agriculture urbaine durable), le Regroupement des jardins collectifs du Québec, Santropol Roulant, Café Aquin-UQAM, Café Tributerre, Club populaire des consommateurs de Pointe-Saint-Charles, Coalition pour l’agriculture urbaine et périurbaine à Montréal, Cégep du Vieux Montréal, Cégep de Saint-Laurent, Crudessence, Coop la maison Verte, Dans la rue, Éco-Stage-Katimavik, Éco-quartier Hochelaga, Éco-quartier du Plateau-Mont-Royal, Éco-quartier Parc-Extension, Éco-quartier de la Pointe-aux-Prairies, Éco-quartier Rosemont – SODER, Éco-quartier Saint-Jacques, Éco-quartier Saint-Michel, Éco-quartier Peter McGill, Éco-quartier Sainte-Marie, Équiterre, Fermes Lufa, Greenpeace Québec, GRIP – UQAM, Groupe Produktif, Jardins collectifs de Bouffe-Action de Rosemont, Jardins communautaires Ahuntsic–Notre-Dame-de-Grâce–Côte-des-Neiges, Jour de la Terre, Maison du développement durable, PAUSE-Université de Montréal, Pousses urbaines, Regroupement des éco-quartiers, Réseau des jardins collectifs de Villeray – Maison de Quartier, réseau des Jardins Collectifs de Lachine – GRAME, Maison Écolonet, RUI – Jardins Éco-culturels (Place Benoit), Sentier urbain, Sevag Pogharian Design, Sustainable Concordia, Ville-en-vert – Éco-quartier Ahuntsic-Cartierville, Vivre en Ville, Villeray en transition, Nutri-Centre LaSalle, Les Serres du dos blanc, Vigilance OGM, et plusieurs bénévoles.

Pour continuer de suivre la démarche du GTAU : http://www.agriculturemontreal.info/ou http://www.facebook.com/agricultureurbainemtl.

jeudi 17 janvier 2013

Conférence Les monnaies locales complémentaires : pourquoi, comment ?

Le dicton veut que l'argent mène le monde... et si on s’arrangeait pour que ce soit plutôt le monde qui mène l’argent? Les changements climatiques et l'instabilité économique nous invitent aujourd'hui à poser des gestes audacieux et concrets pour une économie plus locale, écologique, solidaire et résiliente. Pour y arriver, de nombreuses communautés ont adopté une forme ou une autre de monnaie complémentaire.

Fort de vingt ans de recherches sur les alternatives économiques et auteur de deux ouvrages sur le sujet, Philippe Derudder est invité dans toute la francophonie afin de présenter les différents types de monnaies complémentaires ainsi que les méthodes pour les mettre en place. La conférence sera suivie d'une période de questions et de discussion sur le sujet.

Quoi?  Conférence de Philippe Derudder
Les monnaies locales complémentaires : pourquoi, comment ?
Quand? Mardi 12 février, 19 h 00 (ouverture des portes à 18 h 30)
Où? Chalet du parc de Normanville, 7480 rue de Normanville
Prix? Contribution volontaire suggérée de 5$

Partagez: http://www.facebook.com/events/559309167429901/

En bonus, voyez le récit de l'expérience de Toulouse en matière de monnaie complémentaire:

SOL VIOLETTE - l'éclosion d'une monnaie from Les Zooms Verts on Vimeo.